Les étapes pour créer son entreprise

Créer une entreprise en 7 étapes

Vous souhaitez créer une entreprise, mais ne savez pas par où commencer ? Vous êtes arrivé au bon endroit.
Quand on démarre dans un projet de création d’entreprise, il faut s’accrocher et faire le plein d’énergie pour se lancer dans l’aventure. Vous avez pris vos vitamines, on peut y aller ?

Le désir de créer votre entreprise découle d’une idée qui vous a percuté l’esprit un jour. C’est vrai que quand on pense au start-up comme Airbnb, Uber, Facebook, et d’autres qui aujourd’hui sont devenues des entreprises à plusieurs milliards de dollars, on rêve aussi de vivre une histoire à succès comme la leur. Avant d’en arriver là vous devez vous poser certaines questions :

  • Juridiques
  • Financière
  • Marketing et vente
  • Ressources humaines
  • Sur la propriété intellectuelle
Créer une entreprise

On va vous guider étape par étape !

Les étapes pour créer son entreprise

Étape 1 : Définir le projet

Si vous voulez créer une entreprise, car vous avez une idée en tête, c’est le moment de l’apposer sur papier et de définir le concept de votre entreprise.
Soit le concept est déjà existant auquel cas, il faudra redoubler d’efforts pour se démarquer, soit votre concept est entièrement nouveau/innovant.

Dans la définition de votre projet prenez en compte vos compétences en la matière, mais aussi ce que vous aimez faire.

De plus, il est important de connaitre les contraintes que la création d’entreprise entraine parfois pendant un certain temps, vous ne percevrez pas de revenu, le mélange entre vie professionnelle et vie personnelle, vous ne compterez plus vos heures. Il ne faut pas avoir peur de se confronter à l’échec.
Surtout n’abandonnez pas un échec vous fait avancer, en écartant ou ajustant certain point de votre projet, rien de grave ne soyez pas abattus.

Enfin, parlez de votre idée à votre entourage en leur demandant d’émettre des critiques constructives, cela contribuera positivement à votre projet.

Maintenant que vos idées sont claires, passons à la suite logique…

Étape 2 : Réaliser une étude de marché

Ne pas foncer tête baissée, se donner une ligne directrice à suivre pour ne rien oublier. C’est pour cela qu’il faut réaliser une étude de marché.

Vous vous demandez pourquoi une étude de marché ?

Tout simplement pour vérifier la faisabilité et la viabilité de votre projet. Cette étude de marché vous permettra de répondre aux questions suivantes :

  • Quel âge a-t-il ?
  • Sur quel marché souhaitez-vous que votre entreprise évolue ?
  • Quelle cible/client visez-vous ? Quelles sont ses besoins ?
  • Combien de concurrents comptez-vous ? Quelle est leur positionnement sur le marché ?
  • Quelles sont les caractéristiques de votre produit ou service qui pousseraient à l’achat ?
  • Quels sont les fournisseurs sur le marché ? Lequel pourriez-vous contacter ? Quels sont les tarifs qu’ils opèrent ?

Vous pouvez utiliser la méthode de persona marketing pour établir un profil complet de votre cible. Un persona marketing est un personnage semi-fictif qui représente votre client type.

Étape 3 : Établir le business plan

Un business plan permet à un entrepreneur de formaliser à l’écrit les aspects de l’évolution de son entreprise. Cet outil de pilotage permet d’avoir dans un dossier tous les éléments qui appuieront vos propos devant des investisseurs, des banquiers ou des partenaires. Mais aussi il permet de connaître les objectifs de croissance pour votre entreprise.

Un business plan se compose de :

  • L’étude de marché,
  • Une présentation du projet et de votre équipe,
  • La stratégie commerciale : vente, marketing, communication,
  • Une stratégie de financement : autofinancement, emprunt bancaire, crowdfunding,
  • La stratégie fiscale : statut juridique choisi.

Étape 4 : Le financement de votre entreprise

Après avoir effectué l’étude de marché, vous devez étudier les différents types de financement pour lancer votre projet. En plus de l’étude de marché cela permettra de prouver la rentabilité de votre projet. Prévoyez un financement plus large que le calcul de budget du départ. 

Soit, vous disposez d’apports personnels qui vous permettent de financer votre projet, soit vous ne disposez pas assez de fonds personnels. 

Dans le cas où vous ne disposez pas de fonds propres vous pouvez : 

  • Opérer un emprunt : une banque vous accorde un crédit pour financer votre entreprise. Puis vous remboursez par exemple tous les mois votre emprunt à cette banque, ceci entraine le paiement d’intérêts.
  • Faire appel à du crowdfunding : permet de collecter des fonds sur une plateforme internet, comme Ulule, ce sont des contributeurs qui décident ensemble de financer ou non un projet. C’est un financement participatif.
  • Faire une levée de fonds : vous laissez entrer de nouveaux investisseurs dans le capital social de votre entreprise puis ils recevront des parts sociales ou actions de votre structure.

Voici trois exemples de types de financement, il en existe d’autres comme les prêts d’honneur à taux zéros, ou encore le micro-crédit.

Les aides financières

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous vous décidez de créer votre entreprise vous pouvez bénéficier de certaines aides financières : 

  • ARE (Aide au Retour à l’Emploi) 
  • ARCE (Aide à la reprise ou la création d’entreprise) aide de Pôle Emploi qui permet de recevoir ses allocations chômage sous forme de capital 
  • ACRE aide à la reprise ou la création d’entreprise exonération totale ou partielle de charges sociales lors de la création ou de la reprise d’une entreprise pendant une durée d’un an

Autres aides financières à prendre en compte

  • La région, le département 
  • Quand vous vous lancez dans la création d’une entreprise demander à vos proches une participation “Love Money” 

Étape 5 : Choisir un statut juridique

Lorsque vous avez choisi votre financement, c’est le moment de passer à l’élection d’un statut juridique, celui qui vous semble le plus adapté à votre projet d’entreprise. 

Le statut juridique est la forme que revêt une entreprise, il désigne le cadre juridique et la structure dans lequel va évoluer l’entreprise.

Entreprendre seul

  • L’entreprise individuelle
  • L’autoentreprise
  • Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

Entreprendre à plusieurs

  • Société à Responsabilité Limitée (SARL)
  • Société par Actions Simplifiée (SAS)

Un tableau récapitulatif de LegalStart des différents statuts avec leurs particularités :

7 étapes pour créer une entreprise

Étape 6 : Déposer le nom de votre entreprise

Cette étape concrétise votre projet, il est temps de trouver un nom pour votre entreprise. Vous êtes en manque d’inspiration aidez-vous avec un générateur de nom d’entreprise, c’est un outil qui génère des noms d’entreprise de quoi vous donnez des idées.

Une fois votre nom d’entreprise trouvé, vérifiez la disponibilité du nom en consultant le site internet de l’INPI (Institut National de la Propriété Intellectuelle). Enfin après vérification déposez votre marque, toujours auprès de l’INPI, ce service vous assurera le droit exclusif interdisant à tout personne d’utiliser le même nom que vous dans le secteur d’activité que vous aurez choisie au moment de déposer votre marque. Cette démarche se fait en ligne en quelques clics.

Vous êtes encore avec nous ? Prêt à vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ! 💪

Étape 7 : Créer son entreprise

Les formalités

Vous êtes sur le point de réaliser le projet de votre vie : créer votre entreprise. Après avoir vu toutes les étapes à suivre pour réussir sa création d’entreprise il reste quelques formalités. Notamment effectuer le dépôt d’un dossier d’immatriculation auprès du Centre de Formalités des Entreprises (CFE) vous pouvez constituer ce dépôt en ligne. Si vous êtes perdus vous pouvez vous rendre dans l’un de ces réseaux consulaires :

  • Pour le activités artisanales : Chambre de métiers et de l’Artisanat (CMA)
  • Si vous êtes commerçant : Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI)
  • Si vous êtes en profession libérale : URSSAF 

Ensuite un numéro d’identification de votre entreprise vous sera attribué, appelé numéro de Siren. De plus un numéro de SIRET (Système d’Identification du Répertoire des Établissements) vous sera donné par l’INSEE, composé de 14 chiffres, pour tous les établissements que vous possédez. Pour connaître les démarches à suivre, rendez-vous sur le site Info greffe.

Le coût de certaines formalités

La rédaction des statuts

La rédaction des statuts peut se faire par une plateforme dédiée en ligne ou par un juriste comptait entre 500 € à 3 000 € HT. Vous pouvez également rédiger les statuts vous-même, mais vous vous exposez à des sanctions s’ils ne sont pas correctes.

Publication sur le Journal D’annonces Légales (JAL)

En moyenne les frais de publication sur le JAL s’élèvent à 152,75 €.

La communication

Après tout cela votre entreprise sera créée, n’oubliez pas de communiquer sur la création de votre entreprise, cela est indispensable pour augmenter votre visibilité. De nos jours communiquer sans frais, c’est possible grâce aux réseaux sociaux. De plus un site internet est une vitrine de votre entreprise, alors n’hésitez pas créer facilement un site web avec notre solution de création de site : Orson.

Quand vous serez lancé, nous vous conseillons de créer une adresse mail professionnelle pour paraitre davantage crédible auprès de vos clients.

Vous pouvez désormais commencer votre belle aventure d’entrepreneur, nous vous souhaitons de prospérer dans votre activité !

Capucine Herzog

Spécialisée dans la création de contenu, férue du marketing digital et d'Instagram. Mon clavier d'ordi en est témoin je rédige pour vous informer des dernières actualités du web !