Site multilingue

Comment créer un site internet multilingue ?

La création d’un site web professionnel ou d’un blog multilingue est une demande fréquente des entreprises qui, conscientes de l’ouverture commerciale qu’apporte internet, elles cherchent ainsi à élargir leur visibilité et leur potentiel de business.

Si vous aussi, vous avez vous la conviction que votre activité est appelée à se développer au-delà de nos frontières. Si vous rêvez de conquérir la planète, d’explorer virtuellement de lointaines contrées et si vous êtes convaincu que vous avez quelque chose à apporter, à nos amis de l’autre bout du monde. Eh bien, c’est qu’il est sûrement temps, pour vous, de créer un site web international.

Avoir un site internet en plusieurs langues présente des avantages commerciaux indubitables, mais pas seulement.

On le sait moins, mais cela apportera aussi de réels avantages pour votre référencement, car Google tient compte de cet élément dans son algorithme. En revanche, pour être efficace, la création d’un site internet en plusieurs langues implique le respect de quelques règles essentielles.

Faisons, ensemble, le tour de la question. On y va !

 

 

Créer un site multilingue : que des avantages !

Bien évidemment, en commençant à traduire son site, on traverse les frontières, et on s’ouvre de nouveaux horizons. On augmente considérablement sa zone de chalandise, et son public potentiel, c’est logique.

Mais faire un site multilingue, c’est aussi grandir en professionnalisme et en crédibilité, et chouchouter l’image de marque de son entreprise.

Enfin c’est également, comme vu en intro de cet article, une excellente façon de booster le SEO de son site.

Mais pour réussir, comme la plupart du temps, il ne s’agit pas de se lancer au petit bonheur la chance.

Voici nos conseils pour internationaliser son site, sans se tromper.

 

Traduire son site web : comment procéder ?

Comme chacun sait, faire traduire son site, ça ne s’improvise pas.

La toute première étape, avant de se lancer dans l’aventure, c’est de procéder à des études de marché dans les pays, où vous comptez vous installer virtuellement.

En effet, la traduction de son site web représente un investissement (en temps, en énergie, en argent). Donc, comme toujours, il faut s’assurer de rentabiliser cet investissement. En l’occurrence, il s’agit d’être certain qu’il existe bien une demande pour ses produits ou services, sur le territoire visé. Ce, afin de mettre toutes les chances de son côté, pour que l’aventure se solde par un prodigieux succès (au moins ! 😉 ).

 

Création de site web multilingue : les enjeux de traduction

Quand on commence à traduire son site, il est utile de suivre deux ou trois règles de base, et de ne pas tomber dans certains pièges.

Evitez de traduire vos pages à l’aide d’un logiciel de traduction. Car, outre le fait que le résultat peut ne pas être optimal en termes de qualité, un texte ne doit pas seulement être traduit littéralement, il doit également être “localisé”. C’est à dire que le contenu textuel doit être adapté, en fonction de la culture du pays cible.

Voici les principaux points qui seront amenés à déboucher sur une adaptation, en raison de potentielles spécificités :

  • Pensez, le cas échéant, à convertir les unités de mesure (tailles, pointures, dimensions, distances…).
  • Ajustez également votre service-clients, aux pays dans lesquels vous souhaitez vous exporter : le fuseau horaire n’est peut-être pas le même, il faudra donc adapter votre disponibilité, pour le service clientèle. Pensez aussi à fournir un contact local, pour le service après vente. Ou tout au moins, un interlocuteur parlant couramment la langue du client.
  • Les règlementations en termes de politique de confidentialité, et de retour / remboursement peuvent différer. Dans ce cas, il faudra, bien sûr, vous adapter, de sorte à être en règle avec l’administration.
  • Concernant vos articles à la vente, certains ne seront pas adaptés à tous les pays, pour des raisons culturelles, climatologiques, ou autres. En tout cas, ils ne seront pas forcément à mettre en valeur au même moment : par exemple, en Australie, hiver et été sont inversés par rapport à la France. Naturellement, si vous avez un site e-commerce de textile, vous ne mettrez pas en avant les vêtements chauds simultanément, sur la version AU et la version FR. Cela semble évident, bien sûr, mais il faut le garder à l’esprit.

Passons maintenant à un sujet qui peut, parfois, sembler un peu rébarbatif, certes,… mais qui s’avérera de première importance, pour la réussite de votre site multilingue, à savoir, le référencement naturel de vos pages.

 

Traduction de son site : comment gérer le référencement ?

 

Peut on avoir plusieurs langues dans une même page d’un site internet ?

Au premier abord, il peut paraître plus pratique de traduire directement ses contenus sur la même page web. C’est hélas une erreur, qui risque de pénaliser votre visibilité.

Google analyse un site web en fonction de la langue déclarée pour ce site internet. Il va rechercher les mots clés et, à partir de là, comprendre de quel sujet traite le site. C’est le principe du référencement Google.

Dès lors que vous mélangez plusieurs langues dans une même page, vous pénalisez votre référencement car Google ne peut lire une partie des textes de vos articles et de votre blog qu’il ne comprend pas…

C’est donc une pratique à éviter ! L’idéal pour votre SEO est de créer des pages internet dans une langue et d’autres pages dans une seconde langue.

Si cela implique plus de travail pour la création et l’animation de votre site web, c’est le seul moyen d’avoir un référencement naturel efficace.

 

Peut on mélanger des pages écrites dans différentes langues dans un même site web?

C’est en fait exactement la même chose.

Votre site internet est déclaré dans une langue. Google analyse donc toutes les pages de votre site web en fonction de cette langue. Il ne comprendra pas les pages de votre site (site e commerce, site vitrine) ou de votre blog rédigées dans une langue différente ce qui pénalisera fortement votre référencement. La gestion de contenu de votre propre site web impose une approche différenciée, par langue.

Mais alors… Comment faire un site international bien référencé sur Google ?

 

Comment créer un site internet multilingue bien référencé

Pour optimiser le référencement de votre site internet multilingue, le schéma idéal est le suivant :

  • Créez votre site web, à l’aide de votre CMS en ligne ou d’un logiciel de création, dans une langue et paramétrez pour ce site internet votre nom de domaine,
  • Créez un second site et indiquez la langue de publication dans les paramétrages. Le plus simple est de demander à votre partenaire, web designer ou agence web, de dupliquer le premier site pour ne pas avoir à retravailler tout le graphisme ni à trouver de nouvelles images.

Dès lors, reprenez vos textes, pour les écrire dans la seconde langue. Le travail, dans l’éditeur de texte du logiciel, concerne bien sûr vos textes, mais aussi, et surtout, les titres et descriptions, de chacune des pages de votre site internet, ainsi que les titres de chacune des images.

Concernant les mots-clés, il vous faudra recommencer vos recherches, pour chaque version traduite de votre site, afin de trouver les requêtes les plus recherchées pour votre secteur d’activité. Tout ça parce que, nous vous le disons sous le sceau du secret : les meilleurs mots-clés ne seront pas forcément les mêmes, en fonction des langues. Donc, restez bien vigilant.

Au bout du compte, le travail sera certes conséquent, mais indispensable pour votre SEO. Et c’est vraiment le meilleur moyen pour avoir des résultats super satisfaisants !

 

Comment mettre en place un sous-domaine pour votre site internet multilingue ?

Un nom de domaine (ou URL d’un site internet) est composé de plusieurs parties:

  • http:// ou https://
  • www. qui correspond au sous domaine paramétré par défaut,
  • nom-de-domaine. qui correspond au domaine de votre site internet,
  • .fr ou .com ou … qui correspond à l’extension de votre site internet.

 

Pour créer un sous domaine il suffit juste de remplacer le sous domaine écrit par défaut ( www ) par celui que vous souhaitez. Cette opération est gratuite, n’implique pas d’acheter un nouveau domaine et vous permet ainsi de concilier l’existence de 2 sites sous un même domaine.

Ainsi, vis-à-vis de Google l’ensemble des visites inhérentes à chaque sous domaine sera rattachée à votre domaine renforçant votre référencement.

Voici l’exemple de Orson qui dispose de site en plusieurs langues. Nous avons réservé le nom de domaine Orson.

Tous ces sites internet sont attachés au domaine de Orson https://fr.orson.io qui profite ainsi d’une plus forte notoriété chez Google.

 

Construire un site internet professionnel et multilingue

Il est aujourd’hui essentiel, dans de nombreux secteurs d’activité, de proposer son site internet en plusieurs langues. Le référencement Google implique une approche de content marketing qui doit être structuré pour être efficace.

L’approche avec des sous domaines laisse une grande liberté pour animer les sites internet et, faire des mises à jour récurrentes. Or, les versions traduites de vos pages web, ne font bien sûr pas exception, et nécessitent aussi d’être actualisées régulièrement !

Enfin, vous constaterez rapidement que vos sous domaines vous permettront de faire des mises à jour indépendantes, pour vos différentes pages multilingues. En effet, celles-ci vont évoluer différemment les unes des autres :

  • Comme nous l’avons évoqué plus haut, le marketing digital (les offres, les argumentaires, les promotions) est souvent différent d’un pays à un autre, amenant l’entreprise à construire des pages internet prenant en compte les spécificités de chaque pays
  • La longueur des mots, des phrases peut aussi amener naturellement des adaptations particulières, comme par exemple, à choisir des templates différentes, selon les langues (la longueur d’un texte en Allemand n’ayant rien à voir avec un texte en Anglais, par exemple).

Vous voilà prêt à franchir toutes les frontières, à exporter votre activité, et à faire connaître votre entreprise dans le monde entier. Nous vous souhaitons un très beau voyage (virtuel) !

 

 

François Mathieu

En charge des partenariats et de la rétention client. Il rédige principalement sur la création de site internet et le web-marketing. Il aime aller à l'essentiel