Comment faire un benchmark des sites web concurrents ?

 

En tant que gérant d’entreprise, l’un de vos principaux objectifs est de développer votre business.

Une fois que vous avez créé un site internet professionnel, il vous faut travailler à améliorer les performances de ce dernier, afin qu’il ait un véritable impact sur votre chiffre d’affaires.

Réaliser un benchmark des sites concurrents est un excellent moyen pour parvenir à cela.

Un benchmark a pour but de comparer les performances des meilleures entreprises d’un même secteur d’activité. Réaliser régulièrement ce travail comparatif permet à la fois de positionner son entreprise par rapport à ses compétiteurs et de s’inspirer des bonnes pratiques.

Dans le domaine digital, un benchmark est essentiel pour identifier quelles sont les stratégies webmarketing et les outils digitaux utilisés ainsi que pour choisir les bonnes solutions et développer un site web super efficace.

Lancer un benchmark : voici comment faire pour obtenir des résultats au top ! 👇

Benchmark de sites internet : qu’est-ce que c’est et pourquoi effectuer un benchmark ?

Avant toute chose, commençons par nous mettre au clair sur notre sujet : en quoi consiste un benchmark de site, précisément ?

Et en quoi cela peut-il être profitable à une entreprise ?

Le benchmarking, c’est quoi ?

Le benchmarking signifie “étalonnage” en anglais, et cette action consiste à effectuer des comparaisons, à réaliser des rapprochements.

Comme nous le disions en introduction, appliqué au domaine du marketing, faire un benchmark désigne le fait d’analyser les entreprises concurrentes, afin d’en tirer des conclusions utiles pour améliorer sa propre stratégie.

Cela permet d’apprendre à se connaître en tant que société, et d’affermir ses forces tout en atténuant ses faiblesses.

Il existe différentes façons de pratiquer le benchmarking :

  • Cela peut se faire en ne se comparant qu’à un seul gros concurrent.
  • Mais également à plusieurs entreprises en même temps.
  • Il est aussi possible de réaliser un benchmark sur des sociétés n’évoluant pas sur le même secteur – mais ayant certains points communs.
  • Pour les entreprises les plus importantes, un benchmark peut être réalisé en interne.

Le benchmark peut être général et concerner plusieurs domaines en même temps, mais il peut également se baser sur un thème spécifique – comme les relations-clients par exemple.

Benchmark : les différentes façons de l’appliquer

Voilà différents angles d’approche pour pratiquer le benchmark, et perfectionner votre stratégie d’entreprise :

  • Comme nous venons de le voir, le benchmark interne est le fait, pour une entreprise d’envergure, de comparer ses diverses filiales, marques, services, ou encore sites d’implantation, etc.
  • Lorsque l’on effectue des comparaisons autour d’une problématique très précise, comme par exemple la stratégie de référencement web, cela s’appelle le benchmark fonctionnel.
  • Pour finir, le benchmark dit généraliste est utilisé lorsque l’on s’intéresse à des entreprises n’étant pas des concurrents directs. Il est dans ce cas souvent plus simple d’obtenir des informations, car les personnes sont moins méfiantes et plus enclines à échanger.

Pourquoi faire le benchmark d’un site internet ?

Benchmarking, quels bénéfices peut espérer en tirer une entreprise ?

Le benchmarking étant plutôt polyvalent, vous pourrez vous en servir pour peaufiner quasiment n’importe quel aspect de votre stratégie commerciale : image de marque, visibilité, taux de conversion, relations-clients, expérience-utilisateurs, service après vente…

Vous avez également la possibilité d’axer votre analyse sur des détails très spécifiques comme les boutons d’appel à l’action, la stratégie de liens, la navigation ou la page A propos, par exemple.

Dans l’univers du benchmarking, tout est possible ! 🙌

En réalisant un benchmark efficace, vous vous assurez de :

  • Vous informer des dernières tendances du secteur
  • Vous inspirer du meilleur, en observant ce que vos concurrents font de mieux

👉 Quelle est la durée idéale d’un benchmark ?
Un benchmark concurrentiel complet vous occupera pendant plusieurs mois consécutifs (de 4 à 6 mois environ). Mais si vous préférez vous atteler à des problématiques précises, cela peut être beaucoup plus rapide.

👉 Quand est-il idéal de commencer un benchmark ?
Généralement, on lance un benchmark, à l’occasion d’un événement particulier : ce peut être la naissance d’une marque ou la production d’un nouveau produit, mais également la création ou la refonte du site d’entreprise.

OK, vous voici sur les starting-blocks, prêt à démarrer votre benchmark. Voici comment vous y prendre pour le réussir à la perfection.

Comment réaliser le benchmark d’un site web concurrent ? Les étapes essentielles !

#1 – Définir ses problématiques

Pour être efficace, un benchmark devra vous permettre de perfectionner certains points de détail, afin d’améliorer votre stratégie globale.

Vous allez donc, avant toute chose, commencer par observer ces indicateurs à la loupe :

  • Les statistiques de votre site web (nombre de visiteurs uniques, nombre de pages vues, durée des sessions, taux de conversion…).
  • Les retours de vos clients (tous les commentaires et avis laissés sur votre site, par mail, mais aussi sur les différentes plateformes du web).
  • Les performances générales de votre entreprise (votre chiffre d’affaires, votre réputation, le nombre d’inscrits à votre newsletter, d’abonnés à vos pages de réseaux sociaux…)

Vous pouvez utiliser le fameux outil SWOT pour vous aider à bien discerner tous les enjeux d’amélioration de votre entreprise. Vous en saurez alors plus sur :

  • Les forces (strengths) et les faiblesses (weaknesses) qui prévalent au sein de votre société.
  • Les opportunités (opportunities) et les menaces (threats) présentes dans votre secteur d’activité.

👉 Un travail en équipe

Si vous pouvez effectuer votre benchmark en équipe, cela n’en sera que plus constructif !

Formez votre équipe en essayant de solliciter les collaborateurs les plus distincts possible, soit parce qu’ils travaillent différemment, soit en fonction de leur corps de métier.

👉 Prenez des notes

Comme souvent, il est important de garder une trace écrite de tout ce qui se dit. Utiliser un tableau de type Excel peut être utile pour comparer tous les sites web concurrents que vous envisagez d’analyser au cours de votre benchmark.

#2 – Identifier et trouver les sites web concurrents

L’objectif principal d’une stratégie digitale efficace est d’être facilement trouvé sur internet et notamment sur les moteurs de recherches et les réseaux sociaux. En partant de ce constat, il ne doit pas être compliqué d’identifier vos concurrents en utilisant les mots clés adaptés à votre secteur d’activité.
Cette démarche vous permettra également de savoir si vos concurrents réalisent des campagnes publicitaires :

Les sites internet que vous allez benchmarker ne seront pas forcément des concurrents directs. Mais veillez quand même à être reliés par des éléments communs, afin de pouvoir effectuer une comparaison pertinente :

  • Avoir le même modèle économique (système d’abonnement, Freemium…)
  • Évoluer dans le même secteur professionnel (santé, éducation…)
  • Revendiquer les mêmes valeurs (made in France, écologie…)
  • Toucher le même type d’audience (les jeunes actifs, les seniors…)
  • Etc.

⚠️ Attention : ne benchmarkez pas plus de 5 sites web à la fois. En effet, le mieux est l’ennemi du bien, et vous risquez de ne plus être aussi efficace, en raison de l’excès de données à analyser.

#3 – Regarder ce que la concurrence fait ou ne fait pas

Il est important de se renseigner sur les performances des sites web concurrents pour pouvoir toujours être à jour et suivre la tendance. Cependant, il ne s’agit pas de copier tout ce que font vos concurrents bien évidemment ! Le tout est de s’inspirer des tendances du moment et suivre les performances des sites internet afin d’être bien référencé.

En fonction de votre audience, vous ne ferez pas la même chose que vos concurrents. Votre manière de faire doit être guidée en fonction de vos clients et non de vos concurrents. C’est pour cela qu’il est important de regarder ce que font vos concurrents, sans pour autant totalement les plagier !

Ainsi, vous pourrez travailler dans le but d’améliorer les performances de votre business !

Il est nécessaire de maintenir son benchmarking à jour, afin d’optimiser son SEO. En effet, il est important de réaliser cette étape plusieurs fois au cours de la vie de son site web pour observer l’évolution de celui-ci.
Le monde d’internet change très souvent et évolue à une vitesse folle. Il n’est donc pas rare que les sites internet changent très régulièrement. Pour cela, il faut constamment rester à la page de ce qui se fait sur la toile.

👉 Mieux connaître son entreprise
Le benchmark des sites concurrents peut vous permettre d’identifier vos forces par rapport à eux, mais aussi vos faiblesses. Cela vous donnera la possibilité de voir les voies d’amélioration possibles, et de vous fixer des objectifs de performance.
Il est important de connaître ses points positifs et négatifs pour s’améliorer et garder sa position (voire l’améliorer !) pour le référencement sur Google.

👉 Trouver des idées 💡
Il n’est pas impossible de trouver quelques idées lumineuses en effectuant un benchmark de la concurrence.
En analysant ce que font vos concurrents, vous pouvez également trouver pas mal d’idées pour votre propre site internet. Ces idées peuvent être des articles de blog, fonctionnalités à ajouter sur votre site internet, une nouvelle manière de rédiger, etc.

#4 – Collecter les informations qui feront la différence

Il faut reconnaître que la récolte de données n’est pas la partie la plus facile d’un benchmarking…

En effet, vos concurrents ne seront forcément pas très enclins à vous communiquer tous les secrets de leur réussite.

Cependant, si, comme nous le disions plus haut, vous avez choisi de benchmarker des sites internet qui ne sont pas vos compétiteurs directs, vous pouvez tout de même essayer d’instaurer le dialogue.

Si tel n’est pas le cas, vous allez devoir mettre en place un travail d’observation minutieux… 🕵️

👉 Où trouver les données qui vous intéressent ?

  • D’abord et avant tout, rendez-vous sur le site internet de votre concurrent ! Passez toutes les pages au peigne fin pour en tirer le plus d’enseignements possible,
  • Vous pouvez également visiter les sites d’avis consommateurs ( Trustpilot, TripAdvisor…),
  • Les pages Facebook, Twitter, Instagram … de l’entreprise recèlent également de nombreux trésors d’informations,
  • Écumez la presse (que ce soit les magazines virtuels ou réels, voire les blogs ou les forums),
  • Ayez recours à des outils d’analyse de performance (GTmetrix, PageSpeed Insights, Fasterize, AppYuser…).

👉 Que faire de ces données une fois récoltées ?

Créez des sous-catégories à partir de votre problématique principale. Par exemple, si vous étudiez la question de la stratégie de conversion, vous observerez attentivement :

  • Les boutons d’appel à l’action
  • Le tunnel d’achat
  • Les liens et autres éléments de navigation
  • Les preuves sociales
  • Etc.

Une fois réalisé ce travail de division en sous-catégories, vous pouvez attribuer une note et des appréciations à chacun des sites, y compris le votre, afin de vous situer par rapport à vos concurrents, et de vous inspirer des meilleurs.

👉 Gardez en tête votre identité d’entreprise

En s’inspirant des autres, on peut facilement en arriver à oublier partiellement qui l’on est soi-même.

C’est un piège dans lequel il ne faut surtout pas tomber !

Il est probable que vous amassiez de nombreuses idées plus brillantes les unes que les autres au cours de votre benchmarking.

Cependant, avant de passer immédiatement à l’action, et de les appliquer directement sur votre site, assurez-vous qu’elles soient alignées avec les valeurs de votre entreprise.

Essayez notamment de bien réfléchir aux points suivants :

  • Est-il possible de mettre en place ces changements sur mon site ?
  • Cela est-il en accord avec l’esprit de mon entreprise ?
  • Comment réagirait mon public face à ces modifications ?
  • Combien cela va t’il coûter ? Cette dépense est-elle opportune ?

#5 – Benchmark concurrentiel : comment l’intégrer dans sa stratégie d’entreprise?

La première chose que vous serez amené à faire, en arrivant au terme de votre benchmark, sera de présenter oralement les conclusions de votre analyse, à vos collaborateurs.

Lors de votre exposé, soyez synthétique et dynamique, mais veillez également à démontrer, à l’aide de chiffres et de données fiables, tout ce que vous avancez.

benchmark en équipe

👉 Mettre en place des changements concrets
On arrive maintenant au meilleur moment de votre benchmark : vous allez pouvoir récolter les fruits de votre long travail, en mettant en place des changements durables.

Expliquez en détail les nouvelles méthodes que vous souhaitez appliquer pour l’entreprise.

Soyez à l’écoute des remarques de votre équipe et opérer les modifications que vous jugez nécessaires en douceur. Ne brusquez pas les choses, et commencez d’abord par faire des essais, avant toute action définitive.

Voilà pour les grandes étapes d’un benchmark concurrentiel ; voyons maintenant les différents moyens pratiques que vous pourrez utiliser pour observer vos compétiteurs… 🔎

Comment réaliser son étude de concurrence ? La méthode

Étudier les contenus publiés

Étudier les contenus de vos principaux concurrents vous permettra de savoir quelles informations contient leur site Internet (tarifs, références clients, études de cas, documents téléchargeables) et donc les arguments qu’ils utilisent.
Pour cela, vous pouvez utiliser l’outil Google Alertes, qui vous permet, grâce à un ou plusieurs mots clés, de recevoir directement par mail lorsqu’une nouvelle page web correspondant à ces mots-clés, apparaît dans les résultats Google.

Regardez également s’ils ont une stratégie de content marketing (production régulière de contenus sur un blog) visant à attirer et convertir de nouveaux clients.

Cette étude vous permettra de mesurer l’investissement de votre secteur dans le référencement naturel (SEO), caractéristique d’une stratégie digitale efficace et d’une ambition à long terme.

Étudier la structure des sites concurrents

Il est très utile d’observer l’arborescence des sites web concurrents. En effet, il s’agit d’analyser la structure des sites internet pour voir ce qui est fait et potentiellement s’en inspirer. La structure d’un site internet joue un rôle très important dans le référencement naturel de celui-ci.

Comparer la structure de votre site web avec celle des concurrents peut vous permettre d’améliorer votre SEO.

Analyser les mots-clés utilisés par les internautes

Les mots-clés sont un élément essentiel dans le SEO. Ce sont les mots les plus tapés dans la barre de recherche Google par les utilisateurs. Utiliser les bons mots-clés sur son site internet permet donc un meilleur référencement et une meilleure visibilité sur le net. Ils doivent par conséquent être pertinents pour apparaître dans les moteurs de recherche.

Pour trouver facilement des mots-clés qui fonctionnent bien, vous pouvez regarder ceux qui sont souvent utilisés par vos concurrents. Mais comment les trouver ? Eh bien il existe plusieurs outils pour les dénicher facilement, tels que Semrush par exemple.

S’abonner à la newsletter de ces concurrents

Les newsletters sont un moyen efficace pour ne rien louper des news de ses concurrents. Mais faites attention à ce qu’ils ne sachent pas que vous les surveillez ! Vous pouvez utiliser une adresse neutre pour ça, par exemple une adresse personnelle !
Cette méthode vous permettra de ne louper aucun nouveau contenu publié, mais aussi de voir comment ils composent leur newsletter, leurs techniques, leur manière d’écrire…

Réaliser un benchmark de diffusion

Vos concurrents utilisent-ils les réseaux sociaux pour attirer de nouveaux clients et fidéliser leur communauté ? De nombreuses statistiques sont à votre disposition pour évaluer leur implication dans ce domaine :

  • Mesurer la notoriété de vos concurrents sur les réseaux sociaux par le nombre de followers, de « likes », de partages, de retweets, etc.
  • Voir les contenus partagés : photos, vidéos, liens et déterminer quels sont ceux qui ont le plus d’impact sur la communauté ciblée.

Les données récoltées sur les réseaux sociaux sont précieuses pour évaluer les informations qui sont valorisées par votre audience cible. Elles peuvent vous donner des indications objectives pour améliorer votre stratégie de création et diffusion de contenus.
Surveiller les réseaux sociaux de vos concurrents peut également vous permettre de repérer de potentiels clients, ou même tendances, sur votre secteur. Vous pouvez également vous abonner aux influenceurs présents dans votre domaine d’acitivité. Ils sont un canal de diffusion très efficace en ce moment !

Réaliser un benchmark ergonomique et technique

Un dernier aspect de votre benchmark consiste à évaluer de manière objective l’expérience-utilisateur proposée par vos concurrents.

Il s’agit ici d’analyser à la fois le fond et la forme de leur site web :

  • Le webdesign est-il moderne (vérifiez la date du copyright dans le footer du site) et valorise-t-il la marque ?
  • Le site est-il responsive ? S’adapte-t-il aux supports mobiles et tablettes ?
  • Quelles sont les pages existantes et leur contenu (présentation de l’équipe, page contact, etc.)
  • Les outils de conversion utilisés (formulaire de contact, newsletter, liens de partage, commentaires, etc.)

Pour tester un site web gratuitement, vous pouvez utiliser le Mobile Tester d’Orson.io, qui vous permettra :

  • De déterminer si le site est responsive ou non,
  • Quel est le temps de chargement du site,
  • De mesurer la bonne dimension du titre et de la description du site,
  • De vérifier que vos liens fonctionnent.

Après cette étude, pensez à optimiser votre propre site grâce à 7 actions efficaces à appliquer simplement, et si nécessaire, demandez le diagnostic de votre site internet !

Faire un benchmark efficace : nos astuces

Vous connaissez maintenant les grandes lignes pour réaliser un benchmark sans failles. Voici nos quelques conseils pour obtenir des résultats encore meilleurs. 💪

Ne jamais oublier votre public-cible

Il y a deux choses que vous ne devez jamais mettre de côté au cours de votre benchmark concurrentiel : votre identité de marque (on l’a vu juste avant), et votre audience-cible !

Avant toute action, essayez toujours de savoir comment le changement va être accueilli par votre public.

Pour pouvoir deviner leur réaction, vous devrez bien évidemment les connaître par cœur…
Il existe des outils marketing et des indicateurs qui peuvent vous aider à aller dans ce sens : vous pouvez par exemple utiliser la méthode du buyer persona, ou encore vérifier les statistiques de votre site concernant les visiteurs (origine géographique, source, comportement, habitudes, âge, genre,…).

☝️ Pensez également qu’en cas de doute, vous pouvez toujours leur demander directement leur avis, en utilisant un questionnaire ou un sondage (par mail ou sur les réseaux sociaux, par exemple).

Garder vos objectifs en tête

Bien sûr, à la fin, il vous faudra vérifier que votre benchmark a bel et bien fonctionné, qu’il a permis d’obtenir des résultats positifs et concrets.

Et pour cela, il va falloir chiffrer la progression de votre site.

Vous aurez donc besoin de définir les performances à atteindre, et de surveiller l’évolution des choses à partir de l’état initial.

L’outil SMART vous aidera à mettre en place des objectifs :

S : Spécifiques
M : Mesurables
A : Atteignables
R : Réalistes
T : Sur une période de Temps précise

👍 Vous constaterez vite à quel point avoir des objectifs bien précis va motiver les troupes au sein de votre entreprise.

Source : https://www.blogdumoderateur.com/smart-methode-atteindre-objectifs/

Ne pas s’arrêter pas en si bon chemin !

Un benchmark n’est jamais totalement terminé… Puisque très vite, il vous faudra renouveler l’expérience.

En effet, comme vous le savez, le secteur du web bouge extrêmement vite, et les consommateurs attendent des entreprises qu’elles s’adaptent tout aussi rapidement.

Il faut donc se montrer ultra réactif pour rester dans la tendance.

Cela vous aidera également à avoir un regard de plus en plus aiguisé sur votre entreprise et son évolution, au fil des années. Votre entreprise caracolera ainsi à l’avant-garde de votre secteur.

De plus, vous gagnerez des galons et de l’expérience avec le temps, et la qualité de vos benchmarks en sera positivement impactée. 🥇

Comment faire un bon benchmark ? Les outils pour m’aider

Il existe des outils pour vous soutenir à chaque étape de votre benchmark : de la définition de vos problématiques, jusqu’à la refonte de votre site, en passant par l’observation de vos concurrents, et l’exposition orale de vos conclusions auprès de vos collègues.

En voici quelques-uns…

Analysez votre propre site avec Google Analytics

Nul ne peut envisager un benchmark digne de ce nom, sans commencer par mettre le nez dans les statistiques de Google Analytics.

Ce célébrissime outil Google vous permettra de savoir combien votre site reçoit de visites, quelles sont les pages qui marchent le mieux, combien de temps vos visiteurs restent chez vous, d’où ils viennent, ce qu’ils préfèrent, etc.

Un indispensable dans le domaine du benchmarking !

Étudiez les sites concurrents avec Pingdom Tools

Pingdom Tools est un service en ligne qui permet de se livrer à la comparaison de différents sites internet.

Il est par exemple possible de voir quel site est le plus rapide à charger.

L’outil fonctionne de façon extrêmement simple, puisqu’il vous suffit de rentrer l’URL des sites que vous souhaitez observer.

Pingdom Tools propose un essai gratuit pendant deux semaines.

benchmark site

Avec Canva, créez une superbe présentation pour votre benchmark

Canva vous permet de composer tout type de présentation, même si vous n’avez aucune connaissance en web design.

Leur nombreux modèles vous donneront la possibilité de concevoir des visuels de toutes sortes pour agrémenter votre pitch.

Épatez vos collaborateurs avec Prezi

Prezi est un équivalent de Powerpoint, mais en plus moderne, plus vivant, plus dynamique… Bref, en beaucoup plus branché !

N’hésitez pas à l’utiliser pour préparer votre oral de présentation.

Présentation Benchmark

Orson, votre meilleur allié pour un site internet performant

Enfin, pour vous soutenir dans la dernière étape de votre benchmark (mais non la moindre !), à savoir la mise en œuvre des améliorations de votre stratégie digitale, vous aurez besoin d’une solution de création de site irréprochable.

Nous serons un excellent partenaire pour cela : nous vous accompagnerons individuellement dans la refonte de votre site, n’hésitez pas à vous inscrire ou à nous écrire !

Avec Orson, vous pourrez faire ou refaire votre site par vous-même, en toute simplicité.

Vous voilà au point pour pratiquer le benchmarking comme un pro !

Parallèlement à votre étude concurrentielle, pensez à optimiser votre site grâce à ces 7 actions efficaces, à appliquer simplement et en un rien de temps.

Emma Delattre

Digital Marketer & Social Media at Orson.io