Arborescence

Construire l’arborescence de son site web facilement, suivez le guide !

Vous êtes en pleine création de site, gonflé à bloc, plein d’enthousiasme, prêt à mettre le paquet sur le web.

Et vous voici arrivé au moment périlleux de l’organisation de vos contenus : vous vous apprêtez à élaborer la structure de votre site.
Vous connaissez les enjeux, sur le plan de l’expérience-utilisateur, comme pour votre SEO.
Donc, il est hors de question pour vous de vous lancer sans réflexion. Et là-dessus, on ne peut qu’être d’accord avec vous.

On va voir ensemble, comment organiser au mieux ses pages web : comment créer l’arborescence de son site internet.

Déjà, voyons pourquoi vous avez raison : pourquoi c’est une excellente idée de miser gros sur une bonne structure de site.

 

 

Arborescence de site internet : pourquoi est-ce important ?

On parle beaucoup de l’importance de fournir un contenu de qualité, un peu moins de celle, pourtant non moindre, de structurer son site. Mais il faut savoir qu’il est aussi primordial d’avoir un site bien structuré, que de présenter des textes dans un langage grammaticalement correct.

Pourquoi ? Déjà, parce que vous n’avez pas envie de perdre vos visiteurs dans les méandres de vos pages.
Plus sérieusement, parce que les comportements de recherche sur internet changent continuellement. Et qu’il faut s’adapter à ces évolutions, pour avoir de la visibilité. Par exemple, récemment, la recherche vocale notamment sur mobiles, a pris beaucoup d’ampleur.

Dans ce contexte, les utilisateurs, qui, souvent, consultent leur smartphone, alors qu’ils sont en déplacement (dans la rue, dans les transports en commun…), n’ont franchement pas le temps d’errer sur un site sans logique, enchevêtré et labyrinthique : ils ont besoin d’informations instantanées, efficaces et rapides.

Élaborer la structure de son site sert notamment à ça : à faciliter l’accès à l’information, en s’adaptant au comportement des utilisateurs.

 

Arborescence de son site, c’est quoi ?

Construire l’arborescence de son site permet d’avoir une vision globale de son site, et des chemins de navigation.
C’est essentiel pour atteindre les objectifs fixés pour son site internet. (Et pour éviter que votre site ne ressemble à un labyrinthe.)

Il s’agit donc de segmenter et hiérarchiser son contenu.
C’est loin d’être simple, car cela implique de rapprocher des contenus parfois très dissemblables, en créant des catégories, et de prioriser les informations.

arborescence de site internet

Comment mettre au point l’arborescence de son site web ?

Pour élaborer l’arborescence d’un site, il y a plusieurs notions fondamentales à prendre en compte :

  • Le parcours de navigation
    Pour structurer son site, l’une des clés les plus essentielles réside dans la détermination des parcours de navigation : c’est ce qui doit être posé au cœur de la réflexion. Il faut suivre le cheminement du visiteur, à partir de la source de sa visite, jusqu’à l’accomplissement de votre objectif (achat, téléchargement, prise d’information, abonnement, etc.). Bien évidemment, il faut tout faire pour lui faciliter l’accès, et éventuellement le guider.
  • La profondeur du site
    Ce qu’on appelle la “profondeur du site” est importante pour votre référencement, autant que pour vos utilisateurs. Il s’agit du nombre de clics nécessaires, pour rejoindre la page d’accueil, à partir d’une sous-page du site (ou inversement).
    Une architecture avec 3 niveaux de hiérarchie est généralement recommandée (3 clics à partir de la page d’accueil).
    Dans ce contexte, on conseille une structure plutôt aplatie, pour minimiser la profondeur. Certains sites n’ont pas de hiérarchie (toutes les pages sont au même niveau), ou ont une organisation chaotique (pas très pratique pour naviguer !). Et évidemment, ce n’est pas souhaitable, car non optimisé : ni pour les visiteurs, ni pour le référencement.
  • La sémantique
    La profondeur n’est pas le seul élément à prendre en compte. Il faut aussi rapprocher les pages, sémantiquement parlant, en organisant le contenu par catégories, et éventuellement sous-catégories.
    On parle d’architecture en SILO, c’est-à-dire qu’une page-mère avec un mot-clé principal régit ses pages-filles, ayant des mots-clés secondaires reliés (mots-clés de longue traîne). Ces pages parents / enfants sont donc corrélées verticalement et proches sémantiquement. Elles appartiennent à la même catégorie.

    Mais il faut aussi les relier horizontalement…

  • Le maillage interne
    Il s’agit de créer des liens pertinents entre les pages.
    En ce qui concerne le maillage interne ou cross-linking (maillage transversal), sachez qu’une page sera d’autant mieux référencée si elle :

    • À de nombreux backlinks sur le site
    • Contient beaucoup de liens entrants ou sortants, proches sémantiquement
    • Est haute en termes de niveau hiérarchique (proche en clic de la page d’accueil)

NB : les liens n’ont pas tous le même poids, selon leur position dans la page.
Par exemple, le premier lien de page est considéré plus important par les moteurs de recherche. De même, un lien dans le menu de navigation principal est évidemment perçu comme plus fondamental, qu’un lien dans le footer.

Dernier point à prendre en compte au moment d’agencer ses pages web :

  • La familiarité du secteur
    Un autre élément important à considérer, lorsque vous organisez votre contenu sur le site, est l’influence de la “familiarité du secteur”.
    Qu’est-ce que c’est que ça ?
    On s’explique : si les leaders du marché, vos plus gros concurrents, présentent leur site web d’une certaine façon, plutôt qu’une autre, il y a fort à parier que vos visiteurs soient habitués à leur façon de faire. Il est donc conseillé d’observer, et éventuellement de s’inspirer de leur agencement de site.

Élaborer l’arborescence de son site : les étapes

On organise ses pages web, en fonction de son contenu, tout en optimisant la navigation, pour faciliter la lecture par les moteurs de recherche, et l’accès à l’information pour les visiteurs.

On retrouve, la plupart du temps, des pages comme, bien sûr, la page d’accueil, mais aussi : la page “Offres”, la page “Contact”, la page “À propos”, et d’autres pages plus spécifiques, selon votre secteur d’activité ou vos besoins.

Lister ses contenus, les compartimenter et les hiérarchiser

Une fois que vous savez de quel type de site vous avez besoin, et sous quels formats vous allez présenter vos contenus, il est temps de produire une liste détaillée de l’ensemble des données qui seront présentes sur votre site, en précisant sous quelles formes elles apparaîtront. Puis, classez ces contenus par catégories, et hiérarchisez-les en sous-catégories.

Commencez par intégrer des pages principales, puis des pages secondaires et des sous menus.
Voici à quoi pourrait ressembler votre arborescence de site web. Évidemment celle-ci est susceptible de changer en fonction de votre site internet !

Arborescence site web

Source : codeur.com 

Sacré boulot ! Courage, on continue ! 🙂

Envisager toutes les possibilités de parcours

Pour la navigation transversale, essayez de visualiser toutes les possibilités de cheminement de vos utilisateurs.
Analysez les parcours, et essayez de les optimiser pour simplifier l’expérience de vos visiteurs. Globalement, essayez de minimiser le nombre de clics, donc de réduire la quantité de liens (ne pas en mettre trop), et de penser les choses de façon intuitive.
De la même façon, simplifiez la présentation, et ne surchargez pas les pages en informations.
Il faut faire en sorte de structurer votre site internet de manière logique pour l’utilisateur, il doit se sentir aidé dans la navigation et il est donc important de prévoir les parcours possibles des utilisateurs. S’imaginer des scénarios et faire des tests est une bonne méthode pour ça.

Relier les pages entre elles

Faites des liens internes pertinents et utiles pour votre utilisateur. Et surtout soyez cohérent dans la présentation de votre navigation : les liens, menus ou boutons doivent avoir la même apparence sur tout le site.

Construire la maquette de son site

Créer une maquette (sur papier d’abord, puis au propre, en utilisant un logiciel spécialisé d’édition d’images ou de mindmapping) de l’arborescence de son site permet de visualiser beaucoup plus clairement la structure des pages. Et donc de se montrer beaucoup plus efficient, dans l’organisation des contenus de son site.

Pour créer votre arborescence de site, plusieurs outils existent :

Flowmapp vous permettra de concevoir votre arborescence de site internet et créer les flux d’utilisateurs, c’est-à-dire les voyages que les utilisateurs feront sur vos pages.

Flowmapp

Slickplan est un système de planification de sites web, qui permet de générer des sitemap, planificateurs de contenu, diagrammes et maquettes.

Slickplan

Mindmeister est un outil de cartographie mentale en ligne, il vous permettra d’élaborer la structure de votre site internet.

Mindmeister

Mindnode est un outil de brainstorming visuel, qui vous permettra d’organiser vos idées et ainsi construire l’arborescence de votre site internet.

Mindnode

Dynomapper est un outil de plans de site visuels, vous permettant de créer facilement votre arborescence et structurer votre site internet.

Dynomapper

On a vu les grandes lignes d’une arborescence de site efficace.
Mais voici une approche un peu différente, qui peut éventuellement, dans certains cas, s’avérer intéressante…

Arborescence de site par segments d’utilisateurs : une approche intéressante

On l’a vu, on organise ses pages web en fonction de son contenu, et pour faciliter l’accès à l’information de ses visiteurs (qu’ils soient réels, ou virtuels comme les robots des moteurs de recherche).
Alors pourquoi ne pas pousser les choses un petit peu plus loin ? Et structurer son site, en fonction des différents profils de visiteurs.

Après tout, s’adapter à ses utilisateurs, c’est précisément le principe de base d’une bonne arborescence de site !
Typiquement, un site professionnel reçoit la visite de publics très distincts :

  • Clients/consommateurs
  • Prospects
  • Fournisseurs
  • Investisseurs/partenaires financiers
  • Salariés
  • Demandeurs d’emploi
  • Presse/partenaires médiatiques

Les entreprises qui reconnaissent l’importance de ces différents groupes essaient de s’adresser à chacun d’entre eux, en créant des sections de type “Pour les investisseurs, “Offres d’emploi” ou “Page presse”.

Créer ce genre de sections, c’est déjà bien mieux que rien… Mais ce n’est pas toujours super convaincant…

Un site segmenté par type de public

Une approche différenciée par profil peut être intéressante pour l’architecture de votre site, si vous vous adressez à des visiteurs très différents.
Il s’agit de donner la possibilité à vos utilisateurs de renseigner à quel type de public ils appartiennent, pour leur permettre de naviguer sur une sorte de micro site, spécialement adapté à leurs besoins.
On espère ainsi arriver à un site web d’entreprise qui :

  • Se montre convaincant vis-à-vis de tous ses publics
  • Optimise au maximum l’expérience-utilisateur
  • Convertit mieux

Chaque section du site est donc considérée comme un micro site, avec son système de navigation, son design et son univers propre, tandis que le site principal présentera les généralités.
Ainsi chaque section aura son ton, son langage, son argumentaire.

Par exemple, les “clients” se verront proposer de tester des versions bêta. Les “prospects” pourront lire les bénéfices-produits en détails, dans un jargon simple. Et enfin, les “employés” pourront avoir accès à un blog ou à un questionnaire de satisfaction au bureau, etc.

En ce qui concerne le SEO

L’anatomie de la page est très importante pour le SEO.
Attention aux pages dupliquées, elles ne doivent pas être indexées.

NB : pour qu’une page soit considérée comme unique, cela requiert un contenu unique à 70 %

Trouver des mots-clés

Il est intéressant d’aller trouver des mots clés très utilisés se rapportant à vos sujets. Cela vous permettra d’adapter vos titres de vos pages.
Il est aussi intéressant de regarder les sites concurrents pour voir comment ils ont structuré leur site et vous en inspirer !

Nous voici cette fois-ci, avec une arborescence de site bien solide et optimisée. Que ce soit pour vos visiteurs de chair et d’os, comme pour vos visiteurs numériques.

Vous êtes prêts à accueillir comme il se doit, tous les utilisateurs du web qui viendront s’aventurer sur votre site internet, notamment ses pages.

Et vu le bel accueil que vous leur réservez : un site clair et agréable, il y a de fortes chances, pour qu’ils s’y sentent bien !

Frédérique Biau

Traductrice et Rédactrice autour des Nouvelles Technologies et du Web. Frédérique est en charge de partager nos astuces avec l'art et la manière !